Éditions Notari

Silvana Solivella – Territoires de sel

Texte français et espagnol

Relié, couverture cartonnée

21 x 26 cm

36 pages en couleurs

ISBN: 978-2-940617-23-4

CHF 35 | € 30

Silvana Solivella – Territoires de sel

Pilar Carrera Álvarez
Catherine Othenin-Girard
Jenaro Talens

Installée en Suisse depuis les années 1990, l’existence de Silvana Solivella est rythmée par mille aller-retour entre son Espagne natale et son pays d’adoption. Ce va-et-vient incessant, fait de retrouvailles et séparations toujours recommencées, constitue son quotidien et représente une clé de lecture essentielle de son œuvre.
Vécu dédoublé ou alterné reflétant naturellement le regard que l’artiste pose sur les questions de la provenance et de l’appartenance.
Silvana Solivella capture précisément cette stratégie subtile de l’imagination qui enlumine, sublime les êtres et les lieux qui nous ont engendrés mais que le temps embrume petit à petit dans notre conscience.
Son  travail déroule un récit à la fois biographique et universel.  «De la sal a la mar» explore les thèmes de la trace, de la migration, de la réminiscence et de l'oubli.

L'artiste nous immerge dans de plurielles et captivantes installations. Peintures, céramiques, broderies, jeux de lumière et pièces cristallisées par le sel et le vent, ses œuvres explorent les thèmes de la mémoire, de la trace et de l'oubli. Ses séries élaborées dès 2015-2016, évoquent la mer et le territoire qui l'avoisine. C'est un retour plastique aux paysages de l'enfance récemment retrouvés à l'occasion de séjours prolongés dans le fief familial valencien. Lumière écrasante, sol blanc et salé, végétation étonnamment luxuriante dans une terre aride sont autant de sujets qui investissent les champs de la peinture, du dessin et de l'installation dans un renouveau formel. Les matériaux domestiques sont réinvestis tels les cordages, les faïences, les jarres et autres poteries d'usage et les techniques ancestrales sont détournées par l'artiste à des fins expérimentales et pour des installations. Très présente dans le dispositif que Silvana Solivella met à chaque fois en place, la temporalité rappelle que l'œuvre d'art n'est jamais terminée, toujours reprise, restaurée et réinventée.

Avec des textes de Pilar Carrera Álvarez, professeure de journalisme et communication audiovisuelle à l’Université Carlos III de Madrid, Victoria Mühlig, conservatrice au Musée d’art, Catherine Othenin-Girard, historienne de l’art, et Jenaro Talens, écrivain et professeur honoraire de littérature comparée à l’Université de Genève

2009 - 2018 © éditions Notari | design by Mass & wonderweb