Éditions Notari

Albert Schmidt (1883-1970)<br />Peintures

Texte français

Broché avec rabats

28 x 21 cm | 60 pages

40 illustrations en couleurs

5 illustrations en noir et blanc

Collection GrandArt

ISBN 978-2-9700532-7-9

CHF 35 | € 22

Albert Schmidt (1883-1970)
Peintures

Claude Ritschard

Cette étude consacrée à la peinture d’Albert Schmidt – publiée à l’occasion d’une exposition – tord le cou à un vieux cliché selon lequel cet artiste genevois ne serait qu’un épigone de Ferdinand Hodler. Avec beaucoup de rigueur dans sa démonstration, se fondant sur l’observation minutieuse d’un choix d’oeuvres magistrales, Claude Ritschard fait apparaître toute l’originalité d’un peintre auquel la critique, depuis la mort d’Hodler en 1918, n’a pas su donner sa juste place parmi les grands artistes suisses. Il faut dire que l’influence du maître a été bien réelle: il était un ami intime du père, David Schmidt, qui l’admirait, collectionnait ses toiles et emmenait régulièrement le petit Albert dans son atelier. Celui-ci s’est donc très tôt familiarisé autant avec le style pictural d’Hodler qu’avec sa manière de voir le monde; et cette imprégnation dépasse tout ce que le futur artiste apprendra au cours de sa formation dans les écoles d’art. Albert Schmidt ne pourrait-il donc être apprécié pour lui-même? Ce n’est pas qu’Hodler lui ait fait de l’ombre, bien au contraire: il a relevé très tôt ce que son jeune collègue avait de particulier dans son art. Ce n’est pas non plus que Schmidt n’ait su se détacher et libérer son style personnel. Non. Le problème essentiel, ce sont les confusions qui s’opèrent dans le regard des autres – et dont les traces défient longtemps la force de l’évidence pour l’oeil le plus attentif. Cet ouvrage les efface définitivement.

2009 - 2018 © éditions Notari | design by Mass & wonderweb