Éditions Notari

Ma Première Collection<br />d’Art Contemporain

Texte français
41 x 60 cm (20,5 x 30 cm plié)
#1: Peinture abstraite:
ISBN 978-2-940408-41-2
#2: Art conceptuel:
ISBN 978-2-940408-42-9
#3: Art post-moderne:
ISBN 978-2-940408-50-4
CHF 12 | € 7 le numéro

Ma Première Collection
d’Art Contemporain

Matthieu Vertut

Le président Vertut, est l’alter ego de l’artiste Matthieu Vertut. Il s’agit d’un artiste-homme d’affaires aux allures inquiétantes, établi à Genève, qui se trouve aussi être l’acteur ou le sujet de nombreuses performances, mises en scène et dessins de l’artiste. Les travaux du Président Vertut, lauréat du Prix du Quartier des Bains et d’une Bourse d’Aide à la Création de la Ville de Genève en 2011, revisitent les interactions entre l’art, l’économie et la spéculation, et les crises que ceux-ci peuvent connaître.
 
On le retrouve ici en «Monsieur Loyal» de Ma Première Collection d’Art Contemporain, 3 posters à collectionner, dont chacun offre 3 œuvres à réaliser par découpage, collage, coloriage. Ces 3 posters se déclinent selon 3 grandes courants de l’art contemporain. On y retrouve ainsi les grands précurseurs de l’art conceptuel, les fers de lance de l’art minimal et 3 des plus emblématiques artistes «pop» des années 60 à nos jours.
 
Ma Première Collection d’Art Contemporain s’adresse aux enfants comme à leurs parents.
La collection des trois posters est à la fois ludique - pour ce qui concerne la réalisation des 9 pièces et leur collection, et éducative, à savoir qu’elle enseigne aux enfants quelle œuvre correspond à quel courant et quel artiste.
Ma Première Collection d’Art Contemporain peut aussi être conservée comme une série de posters.
Son graphisme est ouvertement inspiré des décors dans lesquels évoluent les personnages de certaines marques de jouets pour la petite enfance ou des jeux à découper que l’on trouve parfois au dos des paquets de céréales.  Avec tout ce que cela peut comporter de mièvre, voire de racoleur. On trouve, en outre, une indication du prix de chaque œuvre dans l’encadré qui lui correspond. Au-delà du jeu, se pose ainsi la question de l’entrée dans le domaine public d’œuvres d’art contemporain qui se voulaient élitistes et radicales à l’époque de leur création, et que le mode de fonctionnement des marchés actuels à ramenées à leurs seules valeurs marchande, étalonnées et présentées sur les grandes foires d’art contemporain.
 
Triste constat auquel doivent se préparer les petits collectionneurs, qui seront peut-être les grands collectionneurs de demain.

2009 - 2018 © éditions Notari | design by Mass & wonderweb