Éditions Notari

La chasse au Snark<br /><em>The Hunting of the Snark</em>

Nouvelle traduction française

Texte anglais et français

Relié, couverture en simili cuir

15,5 x 15,5 cm | 96 pages

9 illustrations en couleurs

ISBN 978-2-940408-02-3

CHF 54 | € 27

La chasse au Snark
The Hunting of the Snark

Lewis Carroll
Jean-Marie Reynier (illustrations)

Il semble, au premier abord, qu’on n’y comprenne rien. Et pourtant, un simple retour à l’enfance et aux plaisirs des jeux avec le langage suffit: il devient tout naturel que le monde ne soit que ce qu’on a décidé qu’il fût. Le snark n’existe pas? Qu’à cela ne tienne. Je prends trois mots, snake (serpent), snail (escargot), shark (requin), je les brasse, les refonds en un seul, et le tour est joué. C’est ainsi que Lewis Carroll emmène son équipage à la chasse au «monstre», à la bête fabuleuse qui hante les rêves des vrais aventuriers, ceux qui se laissent entraîner au-delà d’une réalité quotidienne lissée, polie, «polissée» par les codes figés, les idées reçues, le langage bridé. C’est ainsi qu’il emmenait déjà Alice au «pays des merveilles» et «derrière le miroir», pour la confronter à des situations où les Lapins blancs, les Vers à soie, les Tortues et autres Humpty Dumpty savent, contrairement aux hommes, le poids des mots et tout ce que ceux-ci portent en eux comme devoir d’engagement, de responsabilité, mais aussi comme pouvoir d’invention, de libération.

Cette fantaisie poétique, très prisée des amateurs de Lewis Carroll, comporte huit parties appelées «fit» et que le traducteur de cette nouvelle édition a justement désignées par «accès»: ce sont en effet comme des accès de fièvre imaginaire et langagière (d’où l’intérêt des Surréalistes) qui forgent cette écriture, et que retrouve Jean-Marie Reynier dans la suite de collages qui accompagne le texte.

2009 - 2018 © éditions Notari | design by Mass & wonderweb